Président inaugurer, toujours inaugurer*

141

Président inaugurer, toujours inaugurer*

*Ce slogan a été trouvé par le très inspiré communicateur traditionnel Abdoulaye Mbaye Pekh, pour vanter les réalisations de l’ex-président Wade et le rythme, soutenu, avec lequel ce dernier les inaugurait. On peut en dire autant de son successeur, par les temps qui courent.

Malgré les critiques, nombreux, à n’y voir qu’une « campagne déguisée », Macky Sall lui ne s’arrête pas. Un nouveau rendez-vous est sur son agenda ce début de semaine, avec l’inauguration du pont de Farafegny, entre le Sénégal et la Gambie. Une infrastructure dont la réalisation a souvent eu des relents d’éléphant blanc et qui va impacter très positivement la vie des populations, des deux pays.

On peut en dire autant de l’utilité des autres ouvrages inaugurés, ou à venir, par le président Sall, comme le Train Express Régional (TER) ou la mosquée Sileymaani Baal de Guédiawaye. Car, les infrastructures sont d’un poids prépondérant dans la vie d’un pays. Et font faire au pays un pas de plus vers la modernité et les standards internationaux.

La manière de les faire et les moments peuvent se discuter. Et, c’est ce qui se comprend de la part des pourfendeurs de Macky Sall, qui, entre autres, évoquent des déviations par rapport aux vraies priorités du pays et des inaugurations en guise une campagne avant la lettre, en vue de décrocher un second mandat. Thèse que peut solidement légitimer le tintamarre autour du TER, alors que les trains ne rouleront que dans plusieurs mois.

Mais peut-on reprocher à un chef de l’Etat de montrer ses réalisations en grandes pompes pour dire aux populations « voilà ce que j’ai fait » et leur promettre le meilleur si le bail continue ? Certainement pas…

Il reste que, dans le choix des populations en temps d’élection, le plus déterminant n’est pas le bilan, les promesses encore moins. Autrement, Wade ne serait pas déchu en 2012. Puisqu’en 12 ans, il en a fait voir et rêvé ses concitoyens plus que Macky Sall.

C’est presque dire « inaugurer », « inaugurer toujours », il en restera toujours.




Commentez cet article