actualitesINTERNATIONALPOLITIQUE

Changements climatiques : les annonces fortes de Biden à la COP27

Changements climatiques : les annonces fortes de Biden à la COP27

A la 27e Conférence des Nations unies sur le climat (COP27), le président Biden a annoncé de nouvelles initiatives visant à renforcer le leadership des États-Unis dans la lutte contre la crise climatique et à galvaniser l’action et les engagements mondiaux.

Le président Biden prouve que les États-Unis donnent suite à leurs engagements et initiatives existants tout en intensifiant les actions nouvelles et élargies au niveau national et international. Comme l’a déclaré le président Biden lors de la COP de l’année dernière à Glasgow, il s’agit d’une décennie décisive, et les États-Unis agissent pour mener un futur énergétique propre qui tire parti des forces du marché, de l’innovation technologique et des investissements pour lutter contre la crise climatique.

Les initiatives annoncées aujourd’hui par le président reflètent également l’impératif mondial d’aider les pays en développement partenaires vulnérables à renforcer leur résilience face au changement climatique, en les aidant à faire face à un problème qu’ils n’ont pas créé.

En moins de 18 mois, le président Biden a renouvelé le leadership des États-Unis dans la lutte contre le changement climatique. Le président tient les promesses qu’il a faites dès le premier jour, plaçant les États-Unis en position d’atteindre leurs objectifs climatiques ambitieux.

Le président Biden est à l’origine de l’action nationale la plus importante de l’histoire des États-Unis en matière de climat, notamment en adoptant la loi historique sur la réduction de l’inflation, en signant la loi bi-partisane sur les infrastructures, en ratifiant l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal, en ouvrant une nouvelle ère de production propre aux États-Unis, en renforçant la sécurité énergétique aux États-Unis et à l’étranger et en réduisant le coût de l’énergie propre pour les consommateurs des États-Unis et du monde entier.

Ces initiatives reflètent la conviction du président Biden que la sécurité climatique, la sécurité énergétique, la sécurité alimentaire et la sécurité hydrique vont de pair. Alors que la guerre injuste menée par la Russie en Ukraine perturbe les marchés de l’énergie, pèse sur les économies en raison de la hausse des prix et menace les pays vulnérables de graves pénuries alimentaires, les mesures visant à accélérer l’action en faveur du climat, à développer des économies énergétiques propres, à mettre en place une agriculture adaptée au climat et à renforcer la résilience mondiale sont devenues d’autant plus urgentes.

Les initiatives annoncées par le président, et que la délégation des États-Unis mettra en avant tout au long de la COP27, sont les suivantes :

  • Renforcer la résilience au changement climatique à l’échelle mondiale : notamment en doublant l’engagement des États-Unis au Fonds d’adaptation, qui passe à 100 millions de dollars, et en annonçant un nouveau soutien de plus de 150 millions de dollars pour accélérer les initiatives du Plan présidentiel d’urgence pour l’adaptation et la résilience (PREPARE) en Afrique. Ces mesures s’ajoutent aux plus de 20 millions de dollars que le président Biden a annoncés cette année pour accélérer les travaux de PREPARE dans les petits États insulaires en développement (PEID).
  • Accélérer l’action mondiale en faveur du climat : notamment en lançant une nouvelle initiative pour aider l’Égypte à déployer 10 GW de nouvelle énergie éolienne et solaire tout en mettant à l’arrêt définitif 5 GW de production inefficace de gaz naturel, en renforçant la réglementation nationale proposée sur le méthane dans le secteur pétrolier et gazier qui réduirait de 87 % par rapport aux niveaux de 2005 les émissions de méthane des États-Unis provenant de sources couvertes, ainsi que d’autres mesures nationales et internationales visant à lutter contre les émissions de méthane et à faire progresser le Pacte mondial sur le méthane, et en annonçant de nouvelles mesures qui feraient des États-Unis le premier gouvernement national à exiger de ses principaux fournisseurs qu’ils fixent des objectifs de réduction des émissions conformes à l’Accord de Paris, en s’appuyant sur la puissance du gouvernement fédéral, dont le montant annuel des achats s’élève à plus de 630 milliards de dollars.
  • Catalyser les investissements à l’échelle requise pour lutter contre la crise climatique : notamment en lançant des approches nouvelles et innovantes qui utilisent stratégiquement les finances publiques pour débloquer des milliards d’investissements privés, comme l’initiative « Climate Finance + » qui aidera les pays en développement à émettre des obligations vertes, en lançant l’Alliance bancaire durable (Sustainable Banking Alliance) pour approfondir les marchés financiers durables des pays en développement, et en réalisant des investissements stratégiques qui aident à mobiliser des milliards de financements privés et facilitent l’exportation des technologies propres américaines.
  • Impliquer toute la société dans la lutte contre la crise climatique : notamment en lançant un Fonds pour l’équité entre les sexes en matière de climat, d’un Mécanisme d’accès au financement pour les peuples autochtones et de nouveaux échanges pour donner aux jeunes du monde entier les moyens de jouer un rôle de premier plan en matière de résilience et d’énergie propre dans leurs communautés.

Article original : https://www.state.gov/translations/french/le-president-biden-annonce-de-nouvelles-initiatives-lors-de-la-cop27-pour-renforcer-le-leadership-des-etats-unis-dans-la-lutte-contre-le-changement-climatique/?utm_medium=email&utm_source=govdelivery

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
< / body>