actualitesPOLITIQUESOCIETE

Délégation du PASTEF chez Assimi Goita : les vraies raisons de l’audience

Délégation du PASTEF chez Assimi Goita : les vraies raisons de l'audience

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu hier en audience à Koulouba, une délégation sénégalaise conduite par Dr Dialo Blondin Diop, frère cadet d’Omar Blondin Diop du Sénégal, cet intellectuel, artiste et militant politique sénégalais qui est mort en prison sur l’île de Gorée (Sénégal), le 11 mai 1973, dans des conditions troubles.

L’audience s’est déroulée en présence du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo.

Dr Dialo Blondin Diop et ses camarades de la délégation sont tous membres du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) dirigé par Ousmane Sonko qui est aujourd’hui en détention. Ils étaient venus remercier le chef de l’État pour l’accueil et le soutien accordés à la délégation qui est à la recherche de la vérité et de la justice pour honorer la mémoire du défunt frère aîné Omar Blondin Diop.

En effet, 50 ans après sa disparition controversée, l’ombre de cet artiste et activiste plan sur le pays de la Téranga. Sa vie et ses combats continuent d’éclairer les rouages ​​du militantisme révolutionnaire surtout en cette période de «nouvelles indépendances» pour certains pays de l’Afrique de l’Ouest notamment le Mali, le Burkina Faso et le Niger qui ont formé l’Alliance des États du Sahel (AES) pour notamment défendre leur souveraineté.

À sa sortie d’audience, le Dr Dialo Blondin Diop a confié que ce n’est pas la première fois que le Mali accorde son soutien à cette cause. « Nous avons tenu à remercier le chef de l’État et tout son gouvernement. Nous lui avons dit que nous ne sommes pas surpris parce que le Mali et le Sénégal constituent une seule et unique famille ».

Pour le leader politique sénégalais, c’est cela qui se reflète dans la conduite du gouvernement malien qui est un gouvernement patriotique. Il a ensuite souligné que cet esprit doit être consolidé et élargi pour l’avenir.

À ce sujet, Dr Dialo Blondin Diop a particulièrement tenu à féliciter le président de la Transition et l’ensemble des autorités de la Transition pour l’initiative stratégique que représente l’AES. Pour lui, c’est un pas dans la bonne direction, mais aussi un acte qui rappelle les conditions dans lesquelles le Sénégal et le Soudan français (ancien Mali) sont arrivés à l’indépendance.

« Sauf que les Français ont réussi à saboter la Fédération du Mali. Je ne pense pas qu’ils pourront saboter l’AES puisque sa constitution est une défaite politique majeure pour la France qui vient d’être maintenant sanctionnée sur le plan militaire avec la raclée qu’elle a prise à Kidal », a déclaré le chef. de la délégation.

Selon le Dr Diop, ce sont les Français qui ont été défaits à Kidal et non pas les soi-disant djihadistes. C’est exactement comme la déstabilisation du Sahel avec ce qu’on a appelé le terrorisme qui est une conséquence directe de l’attentat contre feu le président Mouammar Kadhafi.

Article original : https://www.maliweb.net/la-situation-politique-et-securitaire-au-nord/mali-dr-dialo-blondin-diop-ce-sont-les-francais-qui-ont-ete-defaits-a-kidal-et-non-pas-les-soi-disant-djihadistes-3044875.html

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
slot slot gacor slot gacor maxwin 2024 Situs Slot777 http://lightfootbranding.com/ Slot777 slot slot Slot Gacor Hari Ini https://ikon.bpip.go.id/admin/css/sl-ot/ https://ikon.bpip.go.id/admin/css/sl-ot-4d/