actualitesPOLITIQUESOCIETE

Dette du Sénégal : les révélations de Moustapha Bâ

Dette du Sénégal : les révélations de Moustapha Bâ

Dans une interview accordée ce mardi au journal L’Observateur, le ministre des Finances et du Budget, Moustapha Bâ, fait le point sur la dette du Sénégal. Il s’agit notamment de son montant, de sa soutenabilité, des créanciers.

 « A fin décembre 2023, l’encours de la dette publique est projeté à 13 666 milliards Fcfa contre 11 782,6 milliards à fin décembre 2022, soit une hausse de près de 16% ; ce qui porte la croissance annuelle moyenne de l’encours de la dette à 145% sur la période 2012-2023, contre 21,8% entre 2007 (après les initiatives PPTE et IADM) et 2012. Compte non tenu du surfinancement de l’ordre de 604,8 milliards, qui permet au Sénégal de sécuriser en avance une partie de ses besoins de financement de l’année 2024, le stock de la dette aurait progressé de 10,8% à fin 2023. Rapporté au Produit intérieur brut (Pib) nominal de 2023, l’encours de la dette publique s’élève à près de 72,2% (soit 69,4%, hors surfinancement) à fin décembre 2023 contre 68,2% à fin décembre 2022, soit une hausse de 1,2 points de pourcentage du Pib », explique le MFB.

« le taux d’endettement du Sénégal reste contenu dans les limites de la norme communautaire »

 Pour lui, « il est important de préciser que le taux d’endettement du Sénégal, hors ce surfinancement volontaire de 604,8 milliards FCfa, soit 69,4%, reste contenu dans les limites de la norme communautaire de 70%. Au surplus, il est attendu une inflexion du taux d’endettement à partir de 2024 avec un taux de 65,4% à la faveur de la consolidation budgétaire avec notamment la Stratégie de Recettes à moyen terme, la rationalisation des dépenses publiques, et l’impact de la production pétrolière et gazière. A moyen terme, le taux d’endettement devrait baisser davantage avec la mise en œuvre du PAP3 qui renforce le rôle du secteur privé dans le financement des projets ».

Au sujet de la structuration de la dette du Sénégal, le ministre Moustapha Bâ explique : « l’encours de la dette publique est à dominante extérieure avec un poids de 65,1% contre 34,9% de dette intérieure. Le stock de la dette extérieure est principalement constitué de la dette contractée auprès des créanciers multilatéraux et bilatéraux (57,6%) et la dette commerciale à hauteur de 42,4%, incluant les eurobonds émis sur le marché international de capitaux(27,7%). Quant à la dette intérieure, elle est principalement constituée de titres publics (68%) et de dettes envers le Fmi de 25%…Concernant la structure de l’encours par type de taux d’intérêt, la dette à taux variable représente 14% du portefeuille contre 11% à fin 2022, soit 3 point de pourcentage de plus par rapport à fin décembre 2022 ».

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
slot slot gacor slot gacor maxwin 2024 Situs Slot777 http://lightfootbranding.com/ Slot777 slot slot Slot Gacor Hari Ini https://ikon.bpip.go.id/admin/css/sl-ot/ https://ikon.bpip.go.id/admin/css/sl-ot-4d/