actualitesSPORTSSPORTS

Me Augustin Senghor sur « l’affaire GF et Diambars » : « Il ne faut pas que le football business écrase l’ensemble du football d’un pays »

Me Augustin Senghor sur "l'affaire GF et Diambars" : « Il ne faut pas que le football business écrase l’ensemble du football d’un pays »

Quelques heures après que la LSFP ait décidé de constater les forfaits des deux clubs suite à leur refus de se déplacer de Lat Dior, Me Augustin Senghor, le patron du football sénégalais est revenu à la charge pour manifester son intention de ne pas reculer dans son option d’appliquer la décision de l’autorité fédérale.

En marge de l’ouverture du Dakar Summit qui s’est tenue ce matin, le président de la fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor a évoqué le différend qui oppose la Ligue sénégalaise de football et les deux clubs Génération Foot et Diambars suite au nouveau règlement d’interdire aux centres d’accueillir leurs adversaires dans leurs installations sportives lors des matchs du championnat de Ligue 1.

« Je pense que nos championnats se déroulent normalement, nos U17 sont à la Coupe du monde, notre équipe A est en train de se préparer. Tout se passe donc bien pour le football sénégalais. Il n’y a pas de problème à la Fédération, ni à la Ligue pro. Tout se déroule normalement il n’y a pas de crise dans le football », estime Senghor qui réfute en premier lieu toute notion de crise employée par la presse.

La nouvelle réglementation des homologations des stades de la Fédération sénégalaise de football a conduit à Génération Foot et à Diambars FC de Sally de boycotter toute idée de disputer leurs matches à domicile au stade régional Lat Dior de Thiès, en terrain neutre, comme le préconise la Ligue Pro. Cette décision n’a été prise pour viser quelconque club estime Senghor.

« A longueur de saison, nous sortons des règlements. Je ne parle pas de décisions, parce qu’il faut qu’on fasse la nuance. Aujourd’hui nous sommes dans une organisation à laquelle tous les clubs, professionnels comme amateurs, s’astreignent à partir du moment où ils ont accepté l’affiliation qui est un contrat d’adhésion. Ils s’engagent donc à respecter tous les statuts, règlements et directives de la Fsf. Il en est de même pour nous Fédération vis à vis de la Caf ou de la Fifa. J’ai écrit à la Fifa pour demander qu’on lève la sanction, et ils m’ont répondu non. Pourtant je me suis conformé à leur décision. Si je ne suis pas content, je saisis le Tas. Aujourd’hui aucun droit des deux clubs n’est bafoué. Un règlement qui a une portée générale et impersonnelle est sorti, je ne peux pas m’avancer sur l’interprétation tendancieuse que les gens peuvent en faire. Ça engage ceux qui le font. Mais aujourd’hui, en aucune manière nous n’avons travaillé sous le prisme d’une orientation vis à vis d’un club. Les gens disent que ça ne concerne que Génération Foot et Diambars mais c’est faux. Le premier club qui s’est conformé aux mesures qu’on a prises en tirant les conséquences de la saison dernière, mais aussi en tenant compte de notre vision d’ensemble qui est d’améliorer le produit Football Professionnel au pays » déclare-t-il.

Je vois dans la presse qu’ils risquent l’exclusion, pas de la faute de la Ligue Pro ou de la Fédération, mais de leur propre faute. Car ils ont pris la mauvaise option de ne pas jouer

Face à cette situation et malgré les tentatives des deux clubs impliqués, les dirigeants ne comptent pas céder et ceci malgré le risque de relégation en division inférieure de Diambars et de Génération Foot.

« Nous au COMEX, on ne peut plus continuer comme ça. Dans beaucoup de domaines, c’est la Fédération qui supporte cette ligue. Nous avons envie que la donne change, et nous ne sommes pas dupes. Nous savons ce que représente Génération Foot et Diambars dans le football sénégalais. Mais notre rôle de dirigeant, c’est de donner l’égale dignité à tous les clubs. On me dit qu’il faut qu’on négocie. Mais aujourd’hui si je cède, parce qu’ils n’ont pas à l’origine écrit pour discuter mais seulement pour dire qu’ils ne joueront pas, c’est un refus de jouer, rien d’autre. Une volonté délibérée de défiance. Maintenant que le forfait général est consommé, si on suit la jurisprudence qui a été rendue hier par la LSPF et que derrière les 12 autres clubs disent qu’ils n’iront jouer ni à Diambars ni à GF, va t-on céder à nouveau ? Je pense que la sagesse et même la logique de respect des textes, parce qu’aujourd’hui je vois dans la presse qu’ils risquent l’exclusion, pas de la faute de la Ligue Pro ou de la Fédération, mais de leur propre faute. Car ils ont pris la mauvaise option de ne pas jouer. Ils avaient la possibilité de faire un recours gracieux au comité exécutif. Je ne peux pas revenir sur un texte qui a été adopté par mon COMEX et qui plus est validé par l’assemblée générale. Le parallélisme des formes ainsi que la hiérarchie des normes, une fois que l’AG a adopté une disposition, il n’y a qu’elle pour revenir sur ça. Encore faudrait-il que cette rétractation soit basée sur du droit », rappelle le patron de la FSF. 

Il ne faut pas que le football business écrase l’ensemble du football d’un pays, sinon on est en danger

« Aujourd’hui on nous dit que les gens ont construit. Pensez-vous que Metz et Génération Foot, tout ce qu’ils ont investi là c’est pour accueillir le championnat du Sénégal ou pour développer une politique, que je salue d’ailleurs, d’ouvrir cette brèche qui est la modernisation du football et du sport, mais aussi et surtout le football business. Il ne faut pas que le football business écrase l’ensemble du football d’un pays sinon on est en danger. Je ne veux pas entrer dans la polémique, mais est-ce que ce sont des investissements qui appartiennent au Sénégal ? Très souvent, ce que beaucoup ne savent pas, il nous est arrivé de payer pour que l’équipe nationale puisse s’entraîner dans ce type de centre. Ce qui est normal parce que ce sont des investissements qui doivent être rentabilisés. Mais les règles générales de fonctionnement d’une compétition, quand nous analysons l’environnement de la compétition qu’est la Ligue Pro, nous devons prendre les mesures sans état d’âme et les appliquer. Il peut y avoir des erreurs, on n’est pas infaillible. Mais il y’a la possibilité de faire des recours en saisissant le TAS, ou même le COMEX pour étudier leur demande s’ils ont besoin de délai. Ça les gens de GF ne l’ont pas dit », déclare Me Augustin Senghor qui ajoute que les clubs concernés n’ont pas, pour le moment, manifesté aucun désire de dialoguer.

Article original : https://wiwsport.com/2023/11/15/affaire-gf-et-diambars-me-augustin-senghor-ne-compte-pas-reculer-nous-devons-prendre-les-mesures-sans-etat-dame-et-les-appliquer/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
slot slot gacor slot gacor maxwin 2024 Situs Slot777 http://lightfootbranding.com/ Slot777 slot slot Slot Gacor Hari Ini https://ikon.bpip.go.id/admin/css/sl-ot/ https://ikon.bpip.go.id/admin/css/sl-ot-4d/